skip to Main Content

NOTRE HISTOIRE

Il est des lieux où le vin est inscrit. Château Les Clauzots, à Saint-Pierre-de-Mons, est de ceux-là. Son vignoble situé sur la rive gauche de la Garonne au Sud de Bordeaux, remonte à plus d’un siècle. Vigneron de père en fils, Frédéric, actuel propriétaire, perpétue le rite avec ses deux fils, Adrien et Maxime.

PLUS DE 100 ANS D’HISTOIRE !

Cépages blancs

1915-1920

La famille Tach s’installe au lieu-dit Les Clauzots où l’activité était alors l’élevage bovins, la culture des céréales et les premiers cépages blancs.
Marceau Tach produit en 1920 le premier vin du domaine, un liquoreux.

Terrible hiver

1956

Un hiver particulièrement froid vient paralyser le pays entier, un enfer blanc. Après une gelée historique jusqu’à -20°C, le vignoble doit être replanté.

Cépages rouges

1960-1970

Paul Tach abandonne la polyculture, la propriété est consacrée uniquement à la production de vin. Les premiers cépages rouges sont plantés.
La première mise en bouteille se fera en 1970.

Chai de vinification

1988-1993

Frédéric Tach rejoint son père Paul dans la production de vin en 1988. En 1992 il fait construire un chai de vinification de 300 m². C’est dans ce nouveau bâtiment que va s’opérer la lente transformation des raisins en vin.
Frédéric et Isabelle Tach reprendront la gérance du domaine en 1993.

Cuvée Maxime

1995

Première production de la Cuvée Maxime. Sélection parcellaire, vendanges manuelles et élevage en fûts neufs sont les maîtres mots de cette cuvée. Ce vin est réalisé uniquement sur des millésimes exceptionnels.

Agrandissement du vignoble et nouvelles perspectives

2006-2020

La famille Tach agrandit le vignoble de 14 hectares supplémentaires. Maxime Tach procède à sa première vinification en 2013 sur la propriété. Puis en 2017, Adrien Tach rejoint l’activité familiale sur le domaine.
En 2018, Château les Clauzots fait appel aux services d’Hubert de Boüard Consulting pour développer l’activité.

LA VITICULTURE, UNE PASSION FAMILIALE

Notre travail repose sur des valeurs familiales simples et modestes depuis maintenant 5 générations.
Les Clauzots est un Graves élégant, frais et équilibré qui ne cesse d’évoluer. Débordants de douceur et de finesse, nos vins offrent un délicat équilibre entre maîtrise technique, soin méticuleux du détail et savoir-faire agronomique.
Notre objectif est clair et précis. Profondément attachés à nos racines, nous essayons donc de poursuivre l’histoire de notre lieu et de mettre en valeur le travail de nos aînés.

Vigneron

Ingénieur Agronome

Oenologue

Isabelle et Frédéric,
à la croisée des chemins

Véritables garants des valeurs familiale, Isabelle et Frédéric reprennent la gestion de la propriété en 1993. Le vignoble connait alors une transition sans précèdent ; place à la qualité !

Autodidactes et plein de bon sens, les deux jeunes vignerons se lancent pleinement dans l’aventure et expérimentent de nouveaux process. Rendements raisonnés, mise en place des travaux en vert (dédoublage, effeuillage) et de l’enherbement au vignoble, macération pelliculaire sur les cépages blancs, externalisation de la mise en bouteille etc.

Passionnés et tenaces, leur engagement permettra réellement de construire les bases de la propriété d’aujourd’hui.

Adrien, d’Haut Brion à Fargues
en passant par Yquem,
des idées en Or !

Il grandit sur le vignoble familial et forge son expérience pendant 5 ans dans les Graves où il retiendra la performance des travaux de la taille aux côtés de son père, Frédéric. C’est naturellement qu’il obtient son BTS viti-oeno à Blanquefort puis son diplôme d’ingénieur Agronome à l’ENITA de Bordeaux. Son attachement pour les cépages blancs le conduit tout d’abord au Château Haut-Brion où il approchera l’écosystème particulier de leurs terroirs et notamment la gestion des réserves hydriques des sols.

Son parcours et la qualité de son travail se réalisent ensuite au Château d’Yquem entre 2013 et 2014. Adrien appréhende un autre savoir-faire basé paradoxalement sur un ravageur : le botrytis cinerea. Dans sa bonne évolution, ce champignon contamine la baie lorsqu’elle est à pleine maturité et offre par la suite une incroyable complexité gustative : le liquoreux. Cette culture impose le plus grand respect des équilibres naturels (connaissance du terroir, du climat et de la vigne).

Son implication sur le Sémillon blanc et le Sauvignon blanc se poursuivra entre 2015 et 2017 à quelques kilomètres d’Yquem au Château de Fargues.
Toujours dans le respect des pratiques traditionnelles des Crus classés, Adrien perfectionne son goût pour le travail du sol, intégralement effectué par labours, griffages et disquages.
La polyculture, omniprésente au Château de Fargues permet également à Adrien d’appréhender les pratiques culturales respectueuses de la biodiversité (engrais vert, sélection des fumures etc.) ainsi que la réalité technico-économique du monde agricole.

Fort de son expérience dans le Sauternais, c’est en 2017 qu’Adrien rejoint le domaine familial avec l’objectif de continuer de pérenniser le domaine, de complémenter l’itinéraire cultural et d’obtenir des certifications environnementales et qualités.

Maxime, entre rive droite… et rive gauche

Issu de la filière générale, Maxime obtient sa licence de biologie en 2011 et son diplôme national d’OEnologue en 2013 à l’ISSV de Bordeaux. Son parcours se réalise au Château La Fleur de Boüard en 2012 aux côtés de Philippe Nunes et au Domaine de Chevalier en 2014 où il apprendra les gestes élémentaires du vigneron et la rigueur des chais.

C’est sur la rive droite toujours que Maxime Tach s’épanouira. Il rejoint en 2015 le Château Grand Ormeau à Lalande de Pomerol, comme Directeur Technique. Il explore la richesse des terroirs de cette rive durant deux années puis intègre, en tant qu’OEnologue Conseil, le consulting d’Hubert de Boüard et de Philippe Nunes en 2017. L’activité de conseil sur les différentes propriétés du groupe lui donne une sensibilité éclairée sur les différentes contraintes techniques et économiques rencontrées.

L’envie de produire son propre vin aux côtés des siens lui tient à cœur et se réalise lors du millésime 2013. Dès lors, Maxime met à profit son savoir-faire œnologique et ses bons conseils.

LE TERROIR

LES GRAVES, UNE NATURE GÉNÉREUSE

La plus ancienne du Bordelais, l’Appellation d’Origine Contrôlée Graves est l’unique appellation à porter le nom de son sol en référence aux graviers plus ou moins denses présents. Protégée à l’ouest par la forêt des Landes et à l’est par la Garonne, les terrasses du Sud des Graves bénéficient de conditions naturelles propices à l’expression de la vigne. Ici se concentre une rare diversité de sols, favorable à la culture de nos cépages rouges et blancs.

Les sols de graves, composés de gros galets pyrénéens, bénéficient de l’accumulation de la chaleur, ils sont opportuns à l’encépagement rouge. Les argiles en sous-sol offrent de bonnes réserves en eau et apportent un véritable régime hydrique aux végétaux.
Les terres argileuses et sableuses, conférant fraîcheur et minéralité au vin, sont destinées à la culture de nos cépages blancs.

Un domaine vivant qui fourmille de biodiversité. Deux hectares de prairies permanentes pâturées, clairsemées d’arbres fruitiers (cerisiers, figuiers, pommiers) sont sauvegardés par nos soins afin de maintenir une agriculture intégrée et un véritable réservoir naturel.

0
générations de viticulteurs
0
hectares de vignes
0
bouteilles produites à l'année
0
ceps de vignes

LE VIGNOBLE

Initialement composé de 14 ha, le vignoble en comptabilise désormais 37. La grande disparité des sols du domaine offre une très large palette de la carte géologique des Graves. L’étonnante variété des sols est un élément essentiel de l’équilibre de nos vins.

Le domaine est planté avec essentiellement 4 cépages : Cabernet Sauvignon, Merlot, Sauvignon blanc et Sémillon Blanc. D’autres cépages comme le Sauvignon gris et le Petit Verdot sont également présents mais minoritaires dans nos assemblages.

Le vignoble fait l’objet de soins attentifs. Fidèles au travail de nos aînés, nos équipes continuent ainsi de cultiver le sol et de conduire la vigne de façon traditionnelle.

Nos certifications

 

Chateau_les_clauzots_certification_HVE_2020_logo       

Back To Top
facilisis dolor. vulputate, odio in Nullam libero adipiscing justo et, venenatis

En continuant ma navigation sur ce site,
j'admets avoir l'âge légal de consommer de l'alcool dans mon pays de résidence.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.
À consommer avec modération.